Archive pour la Catégorie 'Sagesse'

Eté, Farniente…

Eté, Farniente... dans Sagesse 3782572712_65d877580f

icon_lol dans Sagesse

Peace

Image de prévisualisation YouTube

Une pensée de paix pour les coeurs accablés. Je pense à vous

 

Luc Ferry, La sagesse des mythes

« Commençons par l’essentiel : quel est le sens profond des mythes grecs et pourquoi faudrait-il aujourd’hui encore, aujourd’hui plus que jamais peut-être, s’y intéresser ? La réponse se trouve à mes yeux dans un passage d’une des œuvres les plus connues et les plus anciennes de la langue grecque, l’Odyssée d’Homère. On y mesure d’emblée à quel point la mythologie n’est pas ce qu’on croit si souvent de nos jours, une collection de «contes et légendes», une série d’historiettes plus ou moins fantasmagoriques dont le but serait seulement de distraire. Loin de se réduire à un divertissement littéraire, elle constitue en vérité le cœur de la sagesse antique, l’origine première de ce que la grande tradition de la philosophie grecque va bientôt développer sous une forme conceptuelle en vue de définir les contours d’une vie réussie pour les mortels que nous sommes.
Laissons-nous un instant porter par le fil de cette histoire que j’évoque ici à grands traits, mais sur laquelle, bien sûr, nous aurons plus tard l’occasion de revenir.
Après dix longues années passées hors de chez lui à combattre les Troyens, Ulysse, le héros grec par excellence, vient de remporter la victoire par la ruse – en l’occurrence grâce au fameux cheval de bois qu’il a abandonné sur la plage, près des remparts de la ville. Ce sont les Troyens eux-mêmes qui l’introduisent dans leur cité, autrement imprenable par les Grecs. Ils s’imaginent qu’il s’agit d’une offrande aux dieux alors que c’est une machine de guerre dont les flancs sont remplis de soldats. La nuit venue, les guerriers grecs sortent du ventre de l’imposante statue et massacrent, jusqu’au dernier ou presque, les Troyens endormis. C’est un atroce carnage, un pillage sans merci, si effroyable qu’il suscite même la colère des dieux. Mais au moins, la guerre est terminée et Ulysse cherche à rentrer chez lui, à retrouver Ithaque, son île, sa femme, Pénélope, et son fils, Télémaque, bref, à rejoindre sa place dans sa famille comme au sein de son royaume. On peut déjà remarquer qu’avant de s’achever dans l’harmonie, dans la réconciliation paisible avec le monde tel qu’il est, la vie d’Ulysse commence, à l’image de l’univers tout entier, par le chaos. La terrible guerre à laquelle il vient de prendre part et qui l’a forcé à quitter contre son gré le «lieu naturel» qu’il occupait auprès des siens, se déroule sous l’égide d’Eris, la déesse de la discorde. C’est à cause d’elle que l’inimitié entre Grecs et Troyens s’installe – et c’est à partir de ce conflit initial que l’itinéraire du héros doit être mis en perspective si l’on veut en saisir la signification en termes de sagesse de vie. »

Baraka

Baraka dérive d’un terme d’origine arabe بركة, Barakah, qui signifie sagesse ou bénédiction envoyée par Allah.On le retrouve également en hébreu: une Berakha fait référence à une bénédiction dans une cérémonie.

 

Baraka dans Cinéma barakahw6

Brendan Perry – Utopia

Son nouvel album est pratiquemment terminé (enfin !) et sortira début 2009. premier extrait Utopia sur des images de « The fountain »

Image de prévisualisation YouTube

 

Brendan Perry - Utopia dans Musique levitation

Conte de sagesse

Les Distractions du bodhisattva

Conte de sagesse dans Littérature art-bmi

Dans la fourmilière d’un vaste monastère, il y avait un vieux moine discret, humble, un sans-grade, un obscur parmi les obscurs, un rien farfelu. Ses confrères le tenaient pour un ignare, doublé d’un illuminé dans le sens commun, et non bouddhiste, de simple d’esprit. Il faut dire que malgré toutes les années passées à l’ombre des murs du monastère, il ne brillait pas pour son érudition. Le vétéran boudait en effet la lecture des textes sacrés et, à la belle saison, passait le plus clair de son temps au bord d’un étang constellé de lotus, bercé par le murmure du vent, la psalmodie des insectes et le chant des oiseaux. Il y méditait distraitement assis sur un rôcher, sous le monumental parasol d’un vieil arbre.

Lire la suite de ‘Conte de sagesse’




johnjonat |
Se souvenir de... |
Le blésmouti, la biscouti ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Appartement F4
| Nicorette Life
| LOCATION MAISON DE VACANCES...