Archive pour la Catégorie 'Photographie'

Kate Young Artist and Photographer

Kate Young Artist and Photographer dans Art 5203600440_e8b526a88f

Cover art for AUSTRA 12″ EP

Image de prévisualisation YouTube

Video for Woman by Timber Timbre

4157296650_5b5116d8c2 dans Photographie

Katie Stelmanis

> http://www.flickr.com/photos/katieblue/

Billy und Hells

Billy und Hells dans Photographie JessieEvans7

70_478 dans Photographie

900_bhe45-719534

http://www.billyundhells.de

Simon Larbalestier

Simon Larbalestier dans Photographie 002

02_r2 dans Photographie

06_monkey

http://www.simon-larbalestier.co.uk/

Nick Cave

Nick Cave dans Photographie qpfdsl

Edward Sheriff Curtis, La nation indienne

Edward Sheriff Curtis, La nation indienne dans Art ECurtis

Né en 1868 dans un ranch de l’Etat du Wisconsin, Edward Sheriff Curtis est le second des quatre enfants d’un prédicateur. Il acquiert très jeune sa première expérience de photographe puis apprend son métier dans un studio du Minnesota. Avec ses parents, Edward S. Curtis s’installe en 1887 à Sidney, dans l’Etat de Washington. Il devient l’associé d’un studio à Seattle, en 1892. La même année, il se marie. Plusieurs membres de sa famille et celle de sa femme collaborent à l’entreprise photographique d’Edward.

C’est en 1895-1896 qu’Edward S. Curtis va faire ses premiers portraits d’indiens dans la réserve de Tulahip, dans les environs de Seattle. En 1897, il se met à son compte et devient le premier photographe mondain de Seattle, il se consacre aussi à la photographie de paysages, chaînes de montagnes, cascades. Il se passionne en tant qu’alpiniste pour le Mont Rainier.

En 1899, Edward S. Curtis a l’occasion de travailler avec de célèbres explorateurs qui l’initieront à l’ethnologie. En 1900, E.S. Curtis photographie la Danse du Soleil des indiens Blood, Blackfeet et Algonquin dans le Montana. C’est alors qu’il conçoit le projet de documenter la vie des Indiens par la photographie, de consigner les traditions orales des tribus, leurs légendes et leurs histoires, de fixer par écrit les biographies des chefs et des guerriers les plus célèbres, d’étudier leurs langues et d’enregistrer leurs chants pour les transcrire plus tard dans des partitions. Il est alors âgé d’un peu plus de 30 ans. A partir de 1903, E.S. Curtis cherche à réunir des fonds pour financer son projet : THE NORTH AMERICAN INDIAN. Il rend un très grand nombre de visites aux tribus indiennes . Curtis va continuer jusqu’en 1928, soit pendant presque 30 ans, à travailler à son projet. Il arrêtera ses recherches après un voyage mouvementé dans l’Arctique. Il tournera, en 1914, un film muet, IN THE LAND OF THE HEADHUNTERS (au pays des chasseurs de têtes), sur les Indiens de la côte nord-ouest. THE NORTH AMERICAN INDIANS compte vingt volumes, dont le dernier paraîtra en 1930.

E.S. Curtis mourra en 1952 à Los Angeles, d’une crise cardiaque.

hollowhornbear1907 dans Photographie




johnjonat |
Se souvenir de... |
Le blésmouti, la biscouti ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Appartement F4
| Nicorette Life
| LOCATION MAISON DE VACANCES...