Herbes flottantes

C’est en regardant Tokyo Ga de Wim Wenders, que m’a pris l’envie de regarder un film de Ozu. J’avais déjà vu un film de Ozu et j’avais déjà été très touché par sa simplicité et sa force d’évocation des sentiments mais c’est en voyant le bouleversant témoignage de son directeur photo Mr Yūharu Atsuta, dans le documentaire de Wenders qui m’a touché au plus profond de moi que c’est révélé à moi comme dans un scène d’un film d’Ozu, la grandeur de ce maître hors pair. Herbes Flottantes n’est peut être pas le chef d’oeuvre que tous les cinéphiles du monde cite en premier - le voyage à Tokyo est plutôt le film référence – il n’en demeure pas moins que ce film est un chef d’oeuvre.

Résumé :

Une troupe de théâtre arrive dans un petit port du Sud du Japon. L’acteur principal, Komajuro, a connu une aventure des années auparavant avec une femme de l’endroit, avec laquelle il a eu un fils, Kiyoshi. La maîtresse de Komajuro découvre son secret et envoie une actrice de la troupe, Kayo, séduire le jeune homme.

1 Réponse à “Herbes flottantes”


Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




johnjonat |
Se souvenir de... |
Le blésmouti, la biscouti ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Appartement F4
| Nicorette Life
| LOCATION MAISON DE VACANCES...