Archive mensuelle de mars 2012

Haruki Murakami, La course au mouton sauvage

Haruki Murakami, La course au mouton sauvage dans Littérature la_course_au_mouton_sauvage

C’est mon troisième roman de Murakami et c’est le deuxième que j’aime énormément. il s’agit d’une de ses premières oeuvres mais déjà pleine de maturité. on retrouve bien evidemment cette mince frontière entre le rêve et la réalité propre à son expression et sa vision de la vie. mais la qualité intrinséque du roman est ailleurs. Je pense qu’à ce moment de sa carrière il était plus proche de sa culture originelle que de la vision qu’on a de l’écrivain japonais le plus occidental comme on aime à le décrire. en filigrane, il y a une évocation de l’histoire du Japon au vingtième siècle. Cependant la force de ce roman réside bien plus dans la mise en abîme du concept bouddhiste de la vie. sans dévoiler plus loin les clefs du roman, il y a une interrogation sur la signification profonde de notre existence qui prend forme à travers le processus d’identification au narrateur.

Quatrième de couv’

A Tokyo, un jeune cadre publicitaire mène une existence tranquille. Il est amoureux d’une jeune fille par fascination pour ses oreilles, est l’ami d’un correspondant qui refuse de lui donner son adresse pour de confuses raisons…, jusqu’au jour où cette routine confortable se brise.Pour avoir utilisé une photographie apparemment banale où figure un mouton, sa vie bascule. Menacé par une organisation d’extrême droite, il va se mettre en quête de cet animal particulier, censé confèrer des pouvoirs supra-naturels…

 

Sharon Van Etten – Leonard

Si loin, si proche !

« Vous que nous aimons, vous ne nous voyez pas, ne nous entendez pas. Vous nous
imaginez si loin, mais nous sommes si proches !… Nous ne sommes ni lumière, ni
message, mais les messagers. Le message c’est l’amour. »

 

C’est beau, c’est signifiant, çelà décrit la vraie nature de la spiritualité si dénaturée ou si absente de nos vies modernes, l’absence d’intêret, la tendresse, la tendresse et encore la tendresse. Merci Mr Wenders pour votre beau cinéma. Maintenant, je sais pourquoi je vous aime.

Le Discours d’un roi

Le Discours d'un roi dans Cinéma Le_Discours_d-un_roi

Voilà un très grand film bouleversant et une très belle leçon de vie. on peut dire et sans jeu de mots que la noblesse n’a d’égal que le courage ou bien le contraire.car au delà de l’histoire avec un grand h, c’est bien de courage dont il s’agit, de vaincre ses peurs, de l’opianatreté qui mène à la noblesse et qui induit l’universalité pour tout être digne qu’il soit roi ou simple homme du peuple.

Chelsea Wolfe – Mer

School of Seven Bells – Lafaye

Image de prévisualisation YouTube

Julia Holter – In The Same Room

Сергей Михайлович Эйзенштейн

Сергей Михайлович Эйзенштейн dans Cinéma eisenstein-editing




johnjonat |
Se souvenir de... |
Le blésmouti, la biscouti ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Appartement F4
| Nicorette Life
| LOCATION MAISON DE VACANCES...