• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

Archive mensuelle de janvier 2009

Reviens-moi

Reviens-moi  dans Cinéma reviens_moi

Août 1935. Malgré la canicule qui frappe l’Angleterre, la famille Tallis mène une vie insouciante à l’abri dans sa gigantesque demeure victorienne. La jeune Briony a trouvé sa vocation, elle sera romancière. Mais quand du haut de ses treize ans, elle surprend sa soeur aînée Cecilia dans les bras de Robbie, fils de domestique, sa réaction naïve face aux désirs des adultes va provoquer une tragédie et marquer à jamais le destin du jeune homme.

Comment on dit j’en veux encore ? Joe Wright serait-il le nouveau James Ivory ? Comment vous êtes encore si bête d’être si romantique ? allons allons nous sommes tous attirer par de telles histoires, ce mal qui nous fait du bien… 

 

Fredo Viola – The Sad Song

Image de prévisualisation YouTube

Luc Ferry, La sagesse des mythes

« Commençons par l’essentiel : quel est le sens profond des mythes grecs et pourquoi faudrait-il aujourd’hui encore, aujourd’hui plus que jamais peut-être, s’y intéresser ? La réponse se trouve à mes yeux dans un passage d’une des œuvres les plus connues et les plus anciennes de la langue grecque, l’Odyssée d’Homère. On y mesure d’emblée à quel point la mythologie n’est pas ce qu’on croit si souvent de nos jours, une collection de «contes et légendes», une série d’historiettes plus ou moins fantasmagoriques dont le but serait seulement de distraire. Loin de se réduire à un divertissement littéraire, elle constitue en vérité le cœur de la sagesse antique, l’origine première de ce que la grande tradition de la philosophie grecque va bientôt développer sous une forme conceptuelle en vue de définir les contours d’une vie réussie pour les mortels que nous sommes.
Laissons-nous un instant porter par le fil de cette histoire que j’évoque ici à grands traits, mais sur laquelle, bien sûr, nous aurons plus tard l’occasion de revenir.
Après dix longues années passées hors de chez lui à combattre les Troyens, Ulysse, le héros grec par excellence, vient de remporter la victoire par la ruse – en l’occurrence grâce au fameux cheval de bois qu’il a abandonné sur la plage, près des remparts de la ville. Ce sont les Troyens eux-mêmes qui l’introduisent dans leur cité, autrement imprenable par les Grecs. Ils s’imaginent qu’il s’agit d’une offrande aux dieux alors que c’est une machine de guerre dont les flancs sont remplis de soldats. La nuit venue, les guerriers grecs sortent du ventre de l’imposante statue et massacrent, jusqu’au dernier ou presque, les Troyens endormis. C’est un atroce carnage, un pillage sans merci, si effroyable qu’il suscite même la colère des dieux. Mais au moins, la guerre est terminée et Ulysse cherche à rentrer chez lui, à retrouver Ithaque, son île, sa femme, Pénélope, et son fils, Télémaque, bref, à rejoindre sa place dans sa famille comme au sein de son royaume. On peut déjà remarquer qu’avant de s’achever dans l’harmonie, dans la réconciliation paisible avec le monde tel qu’il est, la vie d’Ulysse commence, à l’image de l’univers tout entier, par le chaos. La terrible guerre à laquelle il vient de prendre part et qui l’a forcé à quitter contre son gré le «lieu naturel» qu’il occupait auprès des siens, se déroule sous l’égide d’Eris, la déesse de la discorde. C’est à cause d’elle que l’inimitié entre Grecs et Troyens s’installe – et c’est à partir de ce conflit initial que l’itinéraire du héros doit être mis en perspective si l’on veut en saisir la signification en termes de sagesse de vie. »

Paul Klee

Pour Dominique

Paul Klee dans Peinture chat-oiseau-1928

«On décrivait autrefois des choses que l’on pouvait voir, que l’on aimait ou aurait aimé voir. La réalité des choses visibles est maintenant rendue évidente et l’on exprime ainsi la certitude que le visible, par rapport à la totalité de l’univers, n’est qu’un exemple isolé, et qu’il existe, à l’état latent, bien davantage d’autres vérités encore. Les objets paraissent, dans un sens élargi et multiple, contredire souvent les expériences rationnelles d’hier. Il faut tendre à ce que le hasard se fasse essentiel.» Paul Klee, 1920

Antony & The Johnsons – Epilepsy is Dancing

Image de prévisualisation YouTube

Bat For Lashes – I’m On Fire

Image de prévisualisation YouTube

The Divine Comedy – Tonight we fly

Image de prévisualisation YouTube

 dis donc mimi t’aurais pas quelquepart la traduction que j’avais fait de cette chanson The Divine Comedy - Tonight we fly dans Musique icon_lol

Patrick Mc Goohan nous a quitté

 Patrick Mc Goohan nous a quitté dans Chef-d'oeuvre Televisuel 4168_7

 Numéro Six n’est plus et ce soir je n’ai pas vraiment envie de dire bonjour chez vous. Cet homme était un génie et sa série du Prisonnier restera à la postérité. 

 

 

Hector Zazou

Hector Zazou dans Musique 0876623005834

Image de prévisualisation YouTube

Lire la suite de ‘Hector Zazou’

Family Viewing d’Atom Egoyan

Family Viewing d'Atom Egoyan dans Cinéma

 Van, un jeune homme, habite chez son père et la maitresse de ce dernier dans un appartement empli de téléviseurs, magnétoscopes et caméras. Le garcon visite fréquemment sa grand-mère malade à l’hospice. Il y fait la connaissance d’Aline dont la mère est sur le point de mourir. Lorsqu’elle s’éteint, Van échange les identités de la morte et de sa grand-mère afin de la faire sortir de l’hospice à l’insu de son père.

12



johnjonat |
Se souvenir de... |
Le blésmouti, la biscouti ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Appartement F4
| Nicorette Life
| LOCATION MAISON DE VACANCES...