Control

La vie de Ian Curtis, leader du groupe mythique de rock anglais Joy Division. Tiraillé entre sa vie de famille, sa gloire naissante et son amour pour une autre femme, Ian Curtis s’est suicidé le 18 mai 1980, à la veille de la première tournée américaine du groupe qui s’annonçait triomphale.

Non, Ian Curtis n’était pas suicidaire, non il n’était pas dépressif. Ian était simplement une personne hypersensible ce qu’on appelle une belle personne. Il n’a pas su gérer cette hypersensiblité et comme le dit si judicieusement le titre du film il n’a pas su la contrôler.Voilà le drame de cette histoire. Cette histoire dans l’Histoire du rock, Anton Corbijn a su en faire un très beau film et s’extirper des poncifs du genre. Joy Division n’est pas entré dans la légende à cause d’un cri déchirant au petit matin blême mais bien parce son chanteur avec un talent et une sensibilité hors du commun a écrit des textes qui touchent ce qui a de plus noble en nous. Merci à Anton pour l’avoir signifié, enfin un film digne de la musique dont je suis le plus proche. C’est un grand hommage et celà m’a énormément touché.

2 Réponses à “Control”


Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




johnjonat |
Se souvenir de... |
Le blésmouti, la biscouti ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Appartement F4
| Nicorette Life
| LOCATION MAISON DE VACANCES...