Ubik

Ubik dans Citations pkdwithcat

Je suis vivant et vous êtes morts.

Philip K. Dick. 

Influence culturelle majeure de la littérature américaine du XXe siècle, Philip K. Dick est l’auteur d’une oeuvre abondante, novatrice et visionnaire dont le terme « science-fiction » dans laquelle on tenta de l’enfermer s’avéra par trop étroite pour un auteur singulier, aujourd’hui considéré comme un des écrivains majeurs du siècle passé. A travers ses romans, Dick proposait une expérience de la conscience et du temps, desseins servis par ses thèmes de prédilections parmi lesquels la dictature, les univers truqués et la réalité glissant vers l’incompréhensible. Au pinacle de son oeuvre : « Ubik », roman monumental au centre duquel rugissent ces questions : « comment sait-on qu’on est soi même ? Qu’est ce qu’une vie ? Nous cache t’on la vérité sur notre condition ? »

4 Réponses à “Ubik”


  • Nous ne savons rien, nous ne sommes sûrs de rien, mais qui nous cacherait quelque chose ? c’est de nous-mêmes qu’il s’agit… c’est pour cela que j’aie toujours eu du mal à adhérer à la science fiction qui propose souvent des théses de complots de sociétés excentriquement néfastes…

    Dernière publication sur La chambre est traversée par le vent : Je change d'adresse...

  • c’est en celà que Philip K. Dick est différent des autres auteurs de SF. tout se passe chez lui dans l’esprit de chacuns.il revisite perpétuellement le mythe de la caverne de Platon en imbriquant plusieurs niveaux de conscience et par là même en brouillant les pistes. sa littérature est beaucoup plus métaphysique que de l’ordre de la simple SF.

  • je ne me suis pas encore vraiment lancée dans la lecture de cet auteur… bin, c’est que j’ai déjà à lire tellement ! lol !

    Dernière publication sur La chambre est traversée par le vent : Je change d'adresse...

  • Je n’ai lu que « loterie solaire » il y a bien longtemps, il ne m’a pas spécialement marqué.
    J’ai relevé une citation de Philip K. Dick :
    « la réalité, c’est ce qui refuse de disparaître lorsqu’on cesse d’y croire »
    Rien que le fait de « cesser d’y croire » est une constatation assez sombre, mais c’est d’une logique implacable !

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




johnjonat |
Se souvenir de... |
Le blésmouti, la biscouti ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Appartement F4
| Nicorette Life
| LOCATION MAISON DE VACANCES...